Il est vrai que la presse féminine et la publicité, principalement, nous impose une certaine image « photoshopisée »  du canon féminin ou masculin, faite pour caresser l’inconscient collectif.
Aujourd’hui, pour entrer dans ce dictat de beauté, une femme se doit d’être filiforme et à la limite de la maigreur
A l’opposé de ce constat, dans mon imaginaire fantasmagorique, je redonne aux femmes le corps aux formes généreuses et callipyges qu’elles sont en droit de revendiquer et que beaucoup d’hommes attendent. Alors, bien sur, j’exagère et je joue de ces formes au gré de mes envies.
Dans le rêve, le cauchemar ou autre fantasme, plus le soucis du détail est grand, plus le fantastique semble réel. C’est pourquoi j’accorde une grande importance à travailler l’hyperréalisme de mes tableaux afin de rendre réels mes corps improbables.
Enfin, si le sexe féminin a une certaine importance dans mes tableaux, c’est qu’il a sa propre beauté qui n’est jamais exploité en peinture et que loin de toute pornographie, je tente d’apporter une nouvelle convention à nos yeux judéo chrétiens 


It is true that women's magazines and advertising, mostly, requires us a certain "photoshoped" female cannon, made to caress the collective unconscious.
Today, to enter this diktat of beauty, a woman must be skinny and the limit of thinness
In contrast to this, in my imaginary fantasy, I give back to women's body shapes and generous callipygian they are entitled to claim and that many men expect. Then, of course, I exaggerate and I play those forms according to my wishes.
In dream, nightmare or other fantasy, more attention to detail, the more fantasy seems real. That is why I attach great importance to work hyperrealism of my paintings to make my real body unlikely.  
Finally, if the female sex has some significance in my paintings is that it has its own beauty, which is never used in paint. And away from pornography, I try to make a new agreement to our Judeo Christians eyes.



  

Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement